Piloter la performance

pilotage de la performance financière

Le pilotage de la performance est essentiel pour que les entreprises puissent atteindre les objectifs fixés. L’analyse des écarts et la prise en compte d’indicateurs clés de performance permettent en effet, d’identifier les obstacles potentiels, d’anticiper et de réajuster si nécessaire. Concrètement, le pilotage vous permet d’avoir une visibilité globale sur l’état de santé de votre entreprise et sur l’impact réel des actions menées.

L’objectif final ? S’assurer que l’entreprise créé de la valeur !

Les enjeux du pilotage administratif et financier de la performance financière en PME

Enjeu 1

iconmonstr target 8 48

Décliner la vision stratégique dans des enjeux financiers à court et moyen terme

Enjeu 2

iconmonstr note 31 48

Donner les objectifs associés aux équipes

Enjeu 3

iconmonstr user 31 48

Prendre les décisions pour anticiper et ajuster les impacts

pilotage de la performance financière

Faites-vous accompagner dans le pilotage financier de votre entreprise !

Le Directeur Administratif et Financier joue le rôle de chef d’orchestre du pilotage de la performance en se positionnant comme un réel copilote aux cotés du dirigeant. Il aide le dirigeant à prendre les décisions financières cohérentes avec la vision stratégique.

Chez Référence DAF, nous attachons une attention particulière à la mise en place de cycles de gestion cohérents pour articuler la clôture des comptes, la construction budgétaire et sa mise à jour au cours de l’année.

En mettant à la disposition des dirigeants de PME nos directeurs et nos experts du pilotage financier, nous les aidons dans la mise en place d’un pilotage de la performance financière efficace.

Notre dispositif unique du Temps Partagé Augmenté permet de gagner en rapidité et en efficacité. Nos méthodologies sont coconstruites au sein de notre communauté d’experts, qui mutualisent entre eux leur savoir-faire. Ces méthodologies sont éprouvées et enrichies au fil des expériences que nous cumulons auprès des PME. Une veille est également assurée par nos experts afin de prendre en compte toutes les évolutions du marché, des règlementations, des outils, des solutions de financement…

Nos DAF à Temps Partagé Augmenté analysent le contexte client, identifient les bons leviers de financement, mobilisent vos équipes, structurent vos process et vous aident à élaborer la meilleure stratégie pour optimiser le pilotage de la performance financière de l’entreprise.

Nous aidons des organisations de toutes tailles et de tous les secteurs d’activité partout en France.

Mettre en place un bon pilotage de la performance financière en PME

Bien piloter les performances de son entreprise nécessite de planifier en amont les process de remontées d’informations et de prise de décision. Avoir les bons outils permet d’avoir la visibilité nécessaire sur la performance et d’accélérer ainsi la prise de décision.

 

De manière générale, c’est au dirigeant épaulé par le Directeur Administratif et Financier (DAF), de déterminer les indicateurs clés de performance (KPIs) à suivre.

 

Le pilotage de la performance financière : suivre les  indicateurs adaptés à son activité

Parmi les indicateurs clés :  

  1. Le chiffre d’affaires : cet indicateur permet de mesurer le volume de vente réalisé par votre entreprise et de comparer les résultats par rapport aux prévisions ou encore à la période précédente.
  2. La marge brute : cet indicateur mesure l’écart entre le chiffre d’affaires et les coûts de revient. Suivre cet indicateur vous permet de comparer la performance de votre entreprise dans le temps, mais également par rapport à vos concurrents. Il vous sera surtout très utile pour suivre la marge réalisée par un produit ou un service, et ainsi mettre en avant vos produits ou service phares et les autres. Le taux de marge brute est alors un très bon indicateur pour prendre de nouvelles décisions stratégiques.
  3. Le besoin en fonds de roulement (BFR) : cet indicateur est indispensable pour la gestion de votre trésorerie. Il vous permet, en effet, de comprendre l’évolution des montants immobilisés pour financer votre activité. En fonction de votre secteur, votre BFR peut être plus ou moins important mais c’est son évolution qui est clé pour anticiper des besoins de financement court terme.
  4. Les délais de règlement clients et fournisseurs : le suivi de ces indicateurs vous permet d’améliorer la situation de votre BFR. Analyser les délais moyen de paiement de vos clients ou encore vos délais de paiement de vos fournisseurs, vous permet de mettre en place des leviers pour maîtriser votre besoin de financement.

Ces indicateurs financiers permettent d’analyser la santé financière réelle de votre entreprise. Pour suivre efficacement ces indicateurs, vous allez avoir besoin d’une comptabilité à jour et de mettre en place un tableau de bord pour synthétiser les informations recueillies.

Pilotage financier : budget, la clé de voûte d’un pilotage réussi ?

Bien que critiqué, le budget demeure le contrat moral entre les différentes parties pour cadrer les objectifs annuels et allouer les ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs. L’élaboration du budget est la traduction concrète et chiffrée de la stratégie de votre entreprise. Il permet, en effet, au dirigeant d’avoir la visibilité sur l’ensemble des dépenses et des revenus de l’entreprise à venir, et d’être ainsi en mesure d’anticiper. Le suivi des résultats au fur et à mesure de l’année par rapport au budget permet de mettre en place les actions correctives si besoin.

Comment bien gérer les écarts avec son budget ?

L’analyse des écarts budgétaires est un processus essentiel dans la gestion financière de l’entreprise. Comprendre l’origine des écarts permet de détecter des problèmes de performance :

  • Le retard de CA est-il temporaire ou aura t-il un impact sur le CA annuel ?
  • S’agit-il d’une dérive des coûts, que je ne peux pas répercuter sur les prix de ventes ?
  • Mes embauches ont-elles été effectuées à des montants supérieurs au budget ?

Si les écarts favorables sont une bonne surprise, les écarts négatifs quant à eux, doivent retenir toute votre attention. Un ajustement de votre stratégie commerciale ou structure de coûts sera donc nécessaire.

Quelles sont les bonnes pratiques pour gérer les écarts budgétaires ?

Afin de tirer profit de l’analyse des écarts budgétaires et de les gérer au mieux, il est nécessaire de mettre en place dans votre processus des bonnes pratiques, telles que :

– prévoir des moments dédiés à l’analyse des écarts budgétaires tout au long de l’année. La régularité est la clé, si vous souhaitez améliorer les performances de votre entreprise ;

– prendre des mesures correctives immédiates, dès que vous constatez un écart négatif, afin d’éviter que le problème ne s’aggrave. De même, soyez réactif, si l’écart est positif, une opportunité sur le marché se présente peut-être à vous ;

– rester attentif aux conditions économiques qui entourent votre entreprise ;

– automatiser votre analyse des écarts budgétaires, utiliser un logiciel de pilotage budgétaire qui vous facilitera la remontée d’information et la compilation de scénarios pour envisager le futur.

Le budget demeure un cadre et est souvent obsolète au bout de quelques mois, car la réalité impacte souvent les résultats différemment, ce qui nécessite des actions correctives concertées. Anticiper reste une bonne pratique pour piloter le budget dans la durée. Pour cela, il est essentiel d’analyser ses écarts, d’identifier les causes et de mettre en place les actions correctives nécessaires.